Séjour Pyrénées Centrales 2017

Voici le compte-rendu de notre séjour par notre ami poète Jean Marie agrémenté des photos d’Alice notre fidèle et attentionnée accompagnatrice.

Quinze “abeilles-cyclos”, d’ASSM ornées,
Remplirent leurs bidons et quittèrent leur ciel,
Inspirées par les fleurs de rosée et de miel,
En fin du mois de Juin au cœur des Pyrénées.

 

Leurs cerveaux logeaient-ils un vélo clandestin ?
Quelle guêpe a piqué l’apoïde volage,
Qui a mu en fluo son jaune et noir pelage,
Pour aller affronter ce montagnard destin ?

Je vais vous raconter la vie de ces abeilles,
Et concomitamment, leur fou bourdonnement
De leur ruche occitane, en bourg de Siradan,
Jusques aux cols d’enfer, aux “croa” des corneilles…

 Dimanche

L’essaim Saint-Médardais se posa près Luchon,
Au bourg de Siradan, hôtel “Orée des Cîmes”,
A quelques tours de roues de nombreux cols sublimes,
Balès, Portet d’Aspet, Menté et Portillon…

En ce dimanche soir, matures voyageuses
Déballent leurs montures, adaptent leurs licols,
Retouchent position pour lutiner ces cols
Où dès lundi matin iront nos travailleuses !

Surprise ! A quelques pas voici l’apicultrice !
Elle eut vent du projet, n’a pas lâché l’essaim,
Elle va le choyer, veillera à sa faim,
Et dotera de miel son beau prénom délice.

 

Lundi 19 : Montée de Superbagnères, Col des Ares

Long matin dur, sous le ciel bleu, de la forêt…
Entre fronts raides et faux-plats, dards en manières
Assis, debout, à l’arraché : Superbagnères !
Aneto admiré, rôti froid dévoré.

Puis on fond sur Luchon, Fronsac, Col des Ares :
A monter bravement, un tiers touche le fond
Et retourne à la ruche ! Et le reste, fécond,
Accélère, s’attend, en errements hilares.

➡ Photos Superbagnères col des Ares

Mardi 20 : Port de Balès, Col de Peyresourde.

Il fit encore plus chaud, mais l’ascension s’ancra
Dans le frais des sous-bois, en des hachements d’ailes ;
Un bris de dérailleur : une abeille chancelle,

Mais tantôt, en solo, reviendra et vaincra !

Dans la grimpée Balès, nos braves ventileuses,
Ont voulu se donner des airs de faux-bourdons !
Mais après, dards en bas et tassées sur guidons,
Elles fuient vers la ruche, ô abeilles bulleuses !

Seules quatre grimpeuses, à Peyresourde, en haut,
Ont repas froid et pluie et bonne humeur d’Alice,
Tandis que dans le bas, l’essaim est dans le vice,
Enchaînant apéros et bains en balnéo !

➡ Photos Balès Peyressourde

Mercredi 21 : Vallée de la Neste, Les Baronnies, St Bertrand

Fuir la canicule et les rampes honnies !
Butiner calmement dans les champs estivaux,
Et rencontrer l’histoire, par les monts et les vaux,
Des collines serrées nommées les Baronnies…

Voici Gaston Phébus jaugeant le Capétien,
Du haut de Mauvezin restauré d’origine,
Des villages en creux, des duels qu’on imagine,
Et le jambon braisé de midi pour soutien !

Notre abeille éclaireuse exalte le Comminges,
La forte cathédrale et Saint-Bertrand le pieux,
Après la rampe aigüe qui mène à ces hauts-lieux
Et au bar médiéval qui fraîchit nos méninges.

➡ Photos Neste Baronnies St Bertrand

Jeudi 22 : Col de Menté, Portet d’Aspet et … repas amélioré !!

Les abeilles ont chaud, mais au col de Menté,
L’ascension ombragée humanise l’obstacle !
Auto dans le fossé, une dame en débâcle,
Est tirée par l’essaim avec grande fierté.

Face au Portet d’Aspet, impressionnante côte,
La moitié de la ruche a trouvé plus marrant,
De buller dans un pré sur le bord d’un torrent,
Dans un cadre ombragé pour papote et popote.

➡ Photos Menté Portet d’Aspet repas amélioré

En guise de conclusion

L’essaim a fait long feu, à sa ruche il repart,
Pour bichonner sa Grande et sa Petite Reine,
Et dans le quotidien il a l’âme sereine,
Qu’efforts et amitiés forment en belle part.

Une réflexion au sujet de « Séjour Pyrénées Centrales 2017 »

Les commentaires sont fermés.