Bordeaux-Pyrénées 2018

Cette traditionnelle randonnée, organisée de main de maître par nos amis de l’ACCL (Chemin Long) a été une réussite. Nous les en remercions vivement. Le temps idéal qui nous a accompagné tout au long de ces 3 jours y aura également bien contribué  (jusqu’au moment de monter dans le bus où le ciel d’Euskadi nous est tombé sur la tête). Petit bémol cependant, seulement une soixantaine de participants à cette édition, ça diminue inexorablement 🙁 .

Nous étions 9 participants ASSM  à réaliser cette randonnée dans un bon état d’esprit, avec solidarité et bonne humeur. La préparation “printanière” ayant permis d’en profiter même dans les parties un peu “sportives”.

La première étape nous a conduit à Mont de Marsan. Etape un peu longue comme d’habitude mais quelques routes vallonnées et sinueuses sont venues rompre ça et là la monotonie. Le soir, le dîner “self” en terrasse au soleil couchant a été apprécié.

La deuxième étape a été beaucoup plus physique : La Châlosse, le Piémont Béarnais et l’arrivée au Pays Basque, c’est loin d’être plat !!!. Heureusement au centre de Vacances de Cambo, on a eu droit à un hébergement de qualité, à un bon dîner copieux et ….à la bière locale !!! 😀

Dimanche matin, cerise sur le gâteau (basque of course), nous sommes partis à l’assaut du col d’Ispeguy, point d’orgue de la randonnée. Après une approche dans la douceur de vallons parfois embrumés, chacun a maîtrisé son ascension et a mérité la belle vue sur la mer de nuages et la sangria de la venta locale. Puis retour tout schuss au centre de vacances pour plier bagages, buffet froid mais arrosé, cérémonie protocolaire et pot de l’amitié (nous revenons avec un superbe trophée, un de plus !!). Un peu de fatigue quand même Lundi matin.

 ➡ En attendant et espérant une prochaine édition dans 2 ans, direction le Mercantour en fin de semaine.

Quelques photos souvenir supplémentaires dans le diaporama ci-dessous

Une réflexion au sujet de « Bordeaux-Pyrénées 2018 »

  1. Bravo à tout l’équipe, j’espère que vous garderez un bon souvenir des sympathiques routes béarnaises et basques, où quelques photos ont été prises en haut du Pène de Mû, à Castagnède, d’où je suis natif.

    C’était, autrefois, mon terrain de jeu…; dommage que le circuit vous amenait sur l’axe Sauveterre – Saint-Palais, les petites routes intérieures auraient été bien plus agréables.

    Dommage, également, que vous n’ayez pas dégusté le col des Palombières, avec son joli %…

Les commentaires sont fermés.